Главная Обратная связь Поможем написать вашу работу!

Дисциплины:

Архитектура (936)
Биология (6393)
География (744)
История (25)
Компьютеры (1497)
Кулинария (2184)
Культура (3938)
Литература (5778)
Математика (5918)
Медицина (9278)
Механика (2776)
Образование (13883)
Политика (26404)
Правоведение (321)
Психология (56518)
Религия (1833)
Социология (23400)
Спорт (2350)
Строительство (17942)
Технология (5741)
Транспорт (14634)
Физика (1043)
Философия (440)
Финансы (17336)
Химия (4931)
Экология (6055)
Экономика (9200)
Электроника (7621)






Car, pour les vaniteux, les autres hommes sont des admirateurs. 7 часть



–Je fais là un métier terrible (я делаю, исполняю здесь ужасное ремесло). C'était raisonnable (это было разумно, имело смысл) autrefois (раньше, в прежние времена). J'éteignais le matin (я гасил утром) et j'allumais le soir (и зажигал вечером). J'avais le reste du jour (у меня был остаток дня) pour me reposer (чтобы отдохнуть), et le reste de la nuit pour dormir (и остаток ночи, чтобы спать)...

–Et, depuis cette époque (и, с той поры), la consigne a changé (уговор изменился)?

–La consigne n'a pas changé, dit l'allumeur (уговор не изменился, сказал фонарщик). C'est bien là le drame (в том-то и беда, трагедия:„это ведь тут, в этом драма“)! La planète d'année en année (планета из года в год) a tourné de plus en plus vite (вращалась, поворачивалась все быстрее), et la consigne n'a pas changé!

–Alors (ну как же теперь: „тогда“)? dit le petit prince.

–Alors maintenant qu'elle fait un tour par minute (ну и теперь она делает оборот в минуту), je n'ai plus une seconde de repos (у меня больше нет ни секунды отдыха, m; se reposer – отдыхать). J'allume et j'éteins une fois par minute (я зажигаю и гашу один раз в минуту)!

–Ça c'est drôle (это забавно, странно)! Les jours chez toi durent une minute (дни у тебя длятся одну минуту)!

–Ce n'est pas drôle du tout (это вовсе не смешно), dit l'allumeur. Ça fait déjà un mois (вот уже месяц: „это делает уже месяц“) que nous parlons ensemble (как мы вместе разговариваем).

–Un mois?

–Oui. Trente minutes (тридцать минут). Trente jours (тридцать дней)! Bonsoir.

Et il ralluma son réverbère.

 

Puis il s'épongea le front avec un mouchoir à carreaux rouges.

–Je fais là un métier terrible. C'était raisonnable autrefois. J'éteignais le matin et j'allumais le soir. J'avais le reste du jour pour me reposer, et le reste de la nuit pour dormir...



–Et, depuis cette époque, la consigne a changé?

–La consigne n'a pas changé, dit l'allumeur. C'est bien là le drame! La planète d'année en année a tourné de plus en plus vite, et la consigne n'a pas changé!

–Alors? dit le petit prince.

–Alors maintenant qu'elle fait un tour par minute, je n'ai plus une seconde de repos. J'allume et j'éteins une fois par minute!

–Ça c'est drôle! Les jours chez toi durent une minute!

–Ce n'est pas drôle du tout, dit l'allumeur. Ça fait déjà un mois que nous parlons ensemble.

–Un mois?

–Oui. Trente minutes. Trente jours! Bonsoir.

Et il ralluma son réverbère.

 

Le petit prince le regarda (смотрел на него) et il aima cet allumeur (и ему нравился: „он любил“ этого фонарщика) qui était tellement fidèle à sa consigne (который был столь верен своей инструкции, правилам). Il se souvint des couchers de soleil (он вспомнил о закатах солнца: se souvenir) que lui-même (которые он сам) allait autrefois chercher (ходил в прежние времена искать = смотреть), en tirant sa chaise (передвигая свой стул). Il voulut aider son ami (он захотел помочь своему другу):

–Tu sais (ты знаешь)... je connais un moyen (я знаю одно средство, один способ) de te reposer quand tu voudras (чтобы ты отдыхал, когда пожелаешь)...



–Je veux toujours (я хочу все время), dit l'allumeur.

Car on peut être (потому что можно быть), à la fois (одновременно), fidèle et paresseux (верным и ленивым).

Le petit prince poursuivit (продолжил; suivre – следовать; poursuivre – преследовать; продолжать говорить):

–Ta planète est tellement petite (твоя планета настолько мала) que tu en fais le tour (что ты ее обойдешь: „сделаешь обход планеты“) en trois enjambées (в три шага: une jambe – нога; enjamber – перешагнуть; идти большими шагами; une enjambée). Tu n'as qu'à marcher assez lentement (тебе нужно лишь идти достаточно медленно; lente – медленный) pour rester toujours au soleil (чтобы оставаться все время на солнце). Quand tu voudras te reposer (когда ты захочешь отдохнуть) tu marcheras (ты пойдешь)... et le jour durera aussi longtemps (и день будет длиться так долго) que tu voudras (как ты захочешь).

–Ça ne m'avance pas à grand chose (от этого мало толку: „это не продвигает /вперед/ к большой вещи = ни к чему особенному“), dit l'allumeur. Ce que j'aime dans la vie (что я люблю в жизни), c'est dormir (/так/ это спать).

–Ce n'est pas de chance (не повезло, плохо твое дело: „это не удача“), dit le petit prince.

–Ce n'est pas de chance, dit l'allumeur. Bonjour.

Et il éteignit son réverbère.

 

Le petit prince le regarda et il aima cet allumeur qui était tellement fidèle à sa consigne. Il se souvint des couchers de soleil que lui-même allait autrefois chercher, en tirant sa chaise. Il voulut aider son ami:

–Tu sais... je connais un moyen de te reposer quand tu voudras...

–Je veux toujours, dit l'allumeur.

Car on peut être, à la fois, fidèle et paresseux.

Le petit prince poursuivit:



–Ta planète est tellement petite que tu en fais le tour en trois enjambées. Tu n'as qu'à marcher assez lentement pour rester toujours au soleil. Quand tu voudras te reposer tu marcheras... et le jour durera aussi longtemps que tu voudras.

–Ça ne m'avance pas à grand chose, dit l'allumeur. Ce que j'aime dans la vie, c'est dormir.

–Ce n'est pas de chance, dit le petit prince.

–Ce n'est pas de chance, dit l'allumeur. Bonjour.

Et il éteignit son réverbère.

 

"Celui-là (вот этот), se dit le petit prince (сказал себе маленький принц)", tandis qu'il poursuivait plus loin son voyage (в то время как он продолжал = продолжая дальше свое путешествие), "celui-là serait méprisé (был бы презираем) par tous les autres (всеми другими, остальными), par le roi, par le vaniteux, par le buveur, par le businessman (королем, честолюбцем, пьяницей, деловым человеком). Cependant, c'est le seul (тем не менее это единственный) qui ne me paraisse pas ridicule (кто мне не кажется смешным). C'est, peut-être (это, может быть), parce qu'il s'occupe (потому что он занимается) d'autre chose que de soi-même (другой вещью, другим делом, чем самим собой)".

Il eut un soupir de regret (он имел вздох сожаления = горько вздохнул) et se dit encore (и сказал себе еще):

"Celui-là est le seul (этот единственный) dont j'eusse pu faire mon ami (из кого я мог бы сделать друга). Mais sa planète est vraiment trop petite (но его планета действительно очень мала). Il n'y a pas de place pour deux (/здесь/ нет места для двоих)..."

Ce que le petit prince n'osait pas s'avouer (в чем маленький принц не осмелилися себе признаться), c'est qu'il regrettait cette planète bénie (что он сожалеет об этой благословенной планете; bénir – благословлять) à cause (по причине), surtout (прежде всего), des mille quatre cent quarante couchers de soleil (тысячи четыреста сорока закатов солнца) par vingt-quatre heures (за двадцать четыре часа)!

 

"Celui-là", se dit le petit prince, tandis qu'il poursuivait plus loin son voyage, "celui-là serait méprisé par tous les autres, par le roi, par le vaniteux, par le buveur, par le businessman. Cependant, c'est le seul qui ne me paraisse pas ridicule. C'est, peut-être, parce qu'il s'occupe d'autre chose que de soi-même".

Il eut un soupir de regret et se dit encore:

"Celui-là est le seul dont j'eusse pu faire mon ami. Mais sa planète est vraiment trop petite. Il n'y a pas de place pour deux..."

Ce que le petit prince n'osait pas s'avouer, c'est qu'il regrettait cette planète bénie à cause, surtout, des mille quatre cent quarante couchers de soleil par vingt-quatre heures!

 

XV

 

La sixième planète était une planète (шестая планета была планетой) dix fois plus vaste (в десять раз более обширной). Elle était habitée par un vieux Monsieur (на ней жил один старый господин: „она была обитаема одним старым господином“) qui écrivait d'énormes livres (который писал огромные = толстенные книги).

–Tiens (смотри-ка: „держи“: tenir)! voilà un explorateur (вот путешественник: „исследователь“; explorer – исследовать, изучать)! s'écria-t-il (воскликнул он), quand il aperçut le petit prince (когда он увидел, заметил маленького принца).

Le petit prince s'assit sur la table (маленький принц сел на стол: s'asseoir) et souffla un peu (и отдышался немного). Il avait déjà tant voyagé (он уже столько странствовал)!

–D'où viens-tu (откуда ты прибыл)? lui dit le vieux Monsieur (сказал ему старый господин).

–Quel est ce gros livre (что это за толстая книга)? dit le petit prince. Que faites-vous ici (что вы здесь делаете)?

–Je suis géographe (я географ), dit le vieux Monsieur.

–Qu'est-ce un géographe (что такое географ)?

–C'est un savant qui connaît (это ученый, который знает) où se trouvent les mers (где находятся моря: une mer), les fleuves (реки: un fleuve), les villes (города: une ville), les montagnes et les déserts (горы и пустыни: une montagne; un désert).

–Ça c'est bien intéressant (это весьма, очень интересно), dit le petit prince. Ça c'est enfin un véritable métier (это, наконец, настоящая профессия)! Et il jeta un coup d'œil (и он взглянул: „бросил удар глазом“) autour de lui (вокруг него) sur la planète du géographe (на планету географа). Il n'avait jamais vu encore (он никогда не видел еще) une planète aussi majestueuse (планеты такой величественной).

 

La sixième planète était une planète dix fois plus vaste. Elle était habitée par un vieux Monsieur qui écrivait d'énormes livres.

 

–Tiens! voilà un explorateur! s'écria-t-il, quand il aperçut le petit prince.

Le petit prince s'assit sur la table et souffla un peu. Il avait déjà tant voyagé!

–D'où viens-tu? lui dit le vieux Monsieur.

–Quel est ce gros livre? dit le petit prince. Que faites-vous ici?

–Je suis géographe, dit le vieux Monsieur.

–Qu'est-ce un géographe?

–C'est un savant qui connaît où se trouvent les mers, les fleuves, les villes, les montagnes et les déserts.

–Ça c'est bien intéressant, dit le petit prince. Ça c'est enfin un véritable métier! Et il jeta un coup d'œil autour de lui sur la planète du géographe. Il n'avait jamais vu encore une planète aussi majestueuse.

 

–Elle est bien belle, votre planète (она весьма красива, ваша планета). Est-ce qu'il y a des océans (есть ли океаны: un océan)?

–Je ne puis pas le savoir (я не могу этого знать), dit le géographe.

–Ah! (Le petit prince était déçu (был разочарован: decevoir – разочаровывать).) Et des montagnes (а горы)?

–Je ne puis pas le savoir, dit le géographe.

–Et des villes et des fleuves et des déserts?

–Je ne puis pas le savoir non plus (тоже не могу знать), dit le géographe.

–Mais vous êtes géographe (но вы географ)!

–C'est exact (это точно = это так), dit le géographe, mais je ne suis pas explorateur (но я не исследователь, не путешественник; explorer – исследовать). Je manque absolument d'explorateurs (мне совершенно не хватает исследователей). Ce n'est pas le géographe qui (ведь не географы: „это не географы, кто“) va faire le compte des villes (будут делать = вести счет городов = городам), des fleuves, des montagnes, des mers, des océans et des déserts. Lе géographe est trop important pour flâner (географ слишком важный = слишком важное лицо, чтобы бродить, разгуливать). Il ne quitte pas son bureau (он не покидает своего кабинета). Mais il reçoit les explorateurs (но он принимает /у себя/ путешественников: recevoir). Il les interroge (он их расспрашивает), et il prend en note leurs souvenirs (и он записывает их воспоминания: prendre – брать). Et si les souvenirs de l'un d'entre eux lui paraissent intéressants (и если воспоминания одного из них ему кажутся интересными: paraître), le géographe fait faire une enquète (поручает сделать: „делает сделать“ расследование = поручает навести справки) sur la moralité de l'explorateur (о порядочности, моральном облике путешественника).

–Pourquoi ça (зачем это)?

–Parce qu'un explorateur qui mentirait (потому что путешественник, который лгал бы) entraînerait des catastrophes (повлек бы /за собой/ катастрофы) dans les livres de géographie (в книгах по географии). Et aussi un explorateur qui boirait trop (а также путешественник, который пил бы слишком).

 

–Elle est bien belle, votre planète. Est-ce qu'il y a des océans?

–Je ne puis pas le savoir, dit le géographe.

–Ah! (Le petit prince était déçu.) Et des montagnes?

–Je ne puis pas le savoir, dit le géographe.

–Et des villes et des fleuves et des déserts?

–Je ne puis pas le savoir non plus, dit le géographe.

–Mais vous êtes géographe!

–C'est exact, dit le géographe, mais je ne suis pas explorateur. Je manque absolument d'explorateurs. Ce n'est pas le géographe qui va faire le compte des villes, des fleuves, des montagnes, des mers, des océans et des déserts. Lе géographe est trop important pour flâner. Il ne quitte pas son bureau. Mais il reçoit les explorateurs. Il les interroge, et il prend en note leurs souvenirs. Et si les souvenirs de l'un d'entre eux lui paraissent intéressants, le géographe fait faire une enquète sur la moralité de l'explorateur.

–Pourquoi ça?

–Parce qu'un explorateur qui mentirait entraînerait des catastrophes dans les livres de géographie. Et aussi un explorateur qui boirait trop.

 

–Pourquoi ça (почему это)? fit le petit prince (сказал: „сделал“ маленький принц).

–Parce que les ivrognes voient double (потому что у пьяниц двоится в глазах: „видят вдвойне“; ivre – пьяный). Alors le géographe noterait deux montagnes (таким образом, географ отметил бы две горы) là où il n'y en a qu'une seule (там, где есть только одна: „где нету /горы/ кроме одной единственной“).

–Je connais quelqu'un (я знаю кое-кого), dit le petit prince, qui serait mauvais explorateur (кто был бы плохим путешественником).

–C'est possible (это возможно). Donc, quand la moralité de l'explorateur paraît bonne (итак, когда мораль путешественника кажется хорошей), on fait une enquête sur sa découverte (наводят: „делают“ справку о его открытии, проверяют его открытие).

–On va voir (идут посмотреть)?

–Non (нет). C'est trop compliqué (это слишком сложно; compliquer – усложнять). Mais on exige de l'explorateur (но от исследователя, путешественника требуют) qu'il fournisse des preuves (чтобы он предоставил доказательства: fournir). S'il s'agit (если речь идет) par exemple (например) de la découverte d'une grosse montagne (об открытии большой горы; découvrir – открывать), on exige (требуют) qu'il en rapporte de grosses pierres (чтобы он оттуда принес большие камни: une pierre).

 

–Pourquoi ça? fit le petit prince.

–Parce que les ivrognes voient double. Alors le géographe noterait deux montagnes là où il n'y en a qu'une seule.

–Je connais quelqu'un, dit le petit prince, qui serait mauvais explorateur.

–C'est possible. Donc, quand la moralité de l'explorateur paraît bonne, on fait une enquête sur sa découverte.

–On va voir?

–Non. C'est trop compliqué. Mais on exige de l'explorateur qu'il fournisse des preuves. S'il s'agit par exemple de la découverte d'une grosse montagne, on exige qu'il en rapporte de grosses de grosses pierres.

 

Le géographe soudain s'émut (неожиданно разволновался, пришел в волнение: s'émouvoir – разволноваться, растрогаться; émouvoir – растрогать, привести в волнение).

–Mais toi, tu viens de loin (но ты, ты прибыл издалека)! Tu es explorateur (ты путешественник)! Tu vas me décrire ta planète (ты мне опишешь твою планету)!

Et le géographe, ayant ouvert son registre (открыв свой список, свой свод: ouvrir), tailla son crayon (очинил карандаш). On note (записывают) d'abord (сначала) au crayon (карандашом) les récits des explorateurs (рассказы путешественников: un récit). On attend (ждут: attendre), pour noter à l'encre (чтобы записать чернилами, f), que l'explorateur ait fourni des preuves (чтобы путешественник предоставил доказательства: une preuve; prouver – доказывать, подтверждать, свидетельствовать).

–Alors (/и/ тогда)? interrogea le géographe (спросил географ).

–Oh! chez moi (у меня = у меня дома), dit le petit prince, ce n'est pas très intéressant (это не очень интересно), c'est tout petit (/все/ совсем = очень маленькое). J'ai trois volcans (у меня есть три вулкана). Deux volcans en activité (два действующих), et un volcan éteint (а один потухший). Mais on ne sait jamais (но никогда не знаешь, /что будет/ = но мало ли что может случиться).

–On ne sait jamais, dit le géographe.

–J'ai aussi une fleur (у меня также есть цветок).

–Nous ne notons pas les fleurs (мы не отмечаем цветы), dit le géographe.

–Pourquoi ça (почему это)! c'est le plus joli (это самое красивое)!

–Parce que les fleurs sont éphémères (потому что цветы эфемерны).

–Qu'est-ce que signifie (что это означает): "éphémère"?

–Les géographies (книги по географии: „георгафии“), dit le géographe, sont les livres les plus précieux de tous les livres (суть книги наиболее ценные из всех книг). Elles ne se démodent jamais (они не устаревают никогда). Il est très rare qu'une montagne change de place (очень редко /бывает/, чтобы гора переменила место, f). Il est très rare qu'un océan se vide de son eau (пересох: „лишился своей воды, f“; vide – пустой; se vider – опустошаться, опорожняться). Nous écrivons des choses éternelles (мы пишем о вечных вещах).

 

Le géographe soudain s'émut.

–Mais toi, tu viens de loin! Tu es explorateur! Tu vas me décrire ta planète!

Et le géographe, ayant ouvert son registre, tailla son crayon. On note d'abord au crayon les récits des explorateurs. On attend, pour noter à l'encre, que l'explorateur ait fourni des preuves.

–Alors? interrogea le géographe.

–Oh! chez moi, dit le petit prince, ce n'est pas très intéressant, c'est tout petit. J'ai trois volcans. Deux volcans en activité, et un volcan éteint. Mais on ne sait jamais.

–On ne sait jamais, dit le géographe.

–J'ai aussi une fleur.

–Nous ne notons pas les fleurs, dit le géographe.

–Pourquoi ça! c'est le plus joli!

–Parce que les fleurs sont éphémères.

–Qu'est-ce que signifie: "éphémère"?

–Les géographies, dit le géographe, sont les livres les plus précieux de tous les livres. Elles ne se démodent jamais. Il est très rare qu'une montagne change de place. Il est très rare qu'un océan se vide de son eau. Nous écrivons des choses éternelles.

 

–Mais les volcans éteints peuvent se réveiller (но потухшие вулканы могут пробудиться), interrompit le petit prince (перебил маленький принц; rompre – ломать; interrompre – прерывать, перебивать). Qu'est-ce que signifie "éphémère"?

–Que les volcans soient éteints ou soient éveillés (являются вулканы потухшими или пробужденными), ça revient au même (это одно и то же, это безразлично: „это возвращается к /одному и/ тому же») pour nous autres (для нас /географов/: „для нас других“), dit le géographe. Ce qui compte pour nous (что имеет значение: „считается“ для нас), c'est la montagne (/что/ это гора). Elle ne change pas (она не меняется).

–Mais qu'est-ce que signifie "éphémère"? répéta le petit prince qui, de sa vie, (повтроил маленький принц, который, за свою жизнь) n'avait renoncé à une question (не отказывался от вопроса), une fois qu'il l'avait posée (раз его задав).

–Ça signifie "qui est menacé (/тот/ кто находится в опасности: „угрожается“) de disparition prochaine (ближайшего = скорого исчезновения, f; disparaître – исчезать)".

–Ma fleur (мой цветок) est menacée de disparition prochaine?

–Bien sûr (конечно).

"Ma fleur est éphémère, se dit le petit prince (сказал себе маленький принц), et elle n'a que quatre épines (и у нее только четыре шипа) pour se défendre contre le monde (чтобы защитить себя от: „против“ мира)! Et je l'ai laissée toute seule chez moi (и я ее оставил совершенно одинокой: „одной“ у меня /дома/)!

Ce fut là (это было тут = вот это и было) son premier mouvement de regret (его первый порыв: „движение“ сожаления). Mais il reprit courage (но он взял себя в руки: „снова взял мужество“; prendre – брать; reprendre – брать снова):

–Que me conseillez-vous (что вы мне посоветуете) d'aller visiter (сходить посмотреть)? demanda-t-il (спросил он).

–La planète Terre (планету Земля), lui répondit le géographe (ответил ему географ). Elle a une bonne réputation (у нее хорошая репутация)...

Et le petit prince s'en fut (и маленький принц пустился в путь: „отправился /оттуда/), songeant à sa fleur (думая о своем цветке: songer – видеть во сне, иметь в мыслях).

 

–Mais les volcans éteints peuvent se réveiller, interrompit le petit prince. Qu'est-ce que signifie "éphémère"?

–Que les volcans soient éteints ou soient éveillés, ça revient au même pour nous autres, dit le géographe. Ce qui compte pour nous, c'est la montagne. Elle ne change pas.

–Mais qu'est-ce que signifie "éphémère"? répéta le petit prince qui, de sa vie, n'avait renoncé à une question, une fois qu'il l'avait posée.

–Ça signifie "qui est menacé de disparition prochaine".

–Ma fleur est menacée de disparition prochaine?

–Bien sûr.

"Ma fleur est éphémère", se dit le petit prince, "et elle n'a que quatre épines pour se défendre contre le monde! Et je l'ai laissée toute seule chez moi!"

Ce fut là son premier mouvement de regret. Mais il reprit courage:

–Que me conseillez-vous d'aller visiter? demanda-t-il.

–La planète Terre, lui répondit le géographe. Elle a une bonne réputation...

Et le petit prince s'en fut, songeant à sa fleur.

 

XVI

 

La septième planète fut donc la Terre (седьмой планетой была, итак, таким образом, Земля).

La Terre n'est pas une planète quelconque (не есть планета какая-нибудь = не простая планета)! On y compte (на ней насчитывают = насчитывается) cent onze rois (сто одиннадцать королей), еn n'oubliant pas (не забывая), bien sûr (конечно), les rois nègres (трех негритянских королей), sept mille géographes (семь тысяч географов), neuf cent mille businessmen (девятсот тысяч бизнесменов), sept millions et demi d'ivrognes (семь с половиной миллионов пьяниц), trois cent onze millions de vaniteux (триста одиннадцать миллионов честолюбцев), c'est-à-dire (то есть) environ deux milliards de grandes personnes (около двух миллиардов взрослых).

Pour vous donner une idée des dimensions de la Terre (чтобы дать вам идею = представление о размерах Земли) je vous dirai (я вам скажу) qu'avant l'invention de l'électricité (что перед изобретением, f электричества, f = пока не изобрели электричество) on y devait entretenir (там должны были содержать), sur l'ensemble des six continents (в целом на шести континентах), une véritable armée (настоящую армию) de quatre cent soixante-deux mille cinq cent onze allumeurs de réverbères (в четыреста шестьдесят две тысячи пятьсот одиннадцать фонарщиков: „зажигателей фонарей“).

 

La septième planète fut donc la Terre.

La Terre n'est pas une planète quelconque! On y compte cent onze rois (en n'oubliant pas, bien sûr, les rois nègres), sept mille géographes, neuf cent mille businessmen, sept millions et demi d'ivrognes, trois cent onze millions de vaniteux, c'est-à-dire environ deux milliards de grandes personnes.

Pour vous donner une idée des dimensions de la Terre je vous dirai qu'avant l'invention de l'électricité on y devait entretenir, sur l'ensemble des six continents, une véritable armée de quatre cent soixante-deux mille cinq cent onze allumeurs de réverbères.

 

Vu d'un peu loin (если поглядеть со стороны: „глядя немного со стороны“) ça faisait un effet splеndide (это производило: „делало“ великолепный эффект). Les mouvements de cette armée (движения этой армии) étaient réglés (были отрегулированы) comme ceux d'un ballet d'opéra (как движения: „как те“ оперного балета=как те, что в оперном балете). D'abord venait le tour des allumeurs de réverbères de Nouvelle-Zélande et d'Australie (сначала наступала: „приходила“ очередь фонарщиков Новой Зеландии и Австралии). Puis ceux-ci (затем эти), ayant allumé leurs lampions (засветив свои фонари: un lampion), s'en allaient dormir (уходили спать). Alors entraient à leur tour (тогда вступали в свою: „в их“ очередь) dans la danse (в танец) les allumeurs de réverbères de Chine et de Sibérie (фонарщики Китая и Сибири). Puis eux aussi s'escamotaient dans les coulisses (потом они также скрывались за кулисами: „в кулисы“: une coulisse). Alors venait le tour des allumeurs de réverbères de Russie et des Indes (тогда приходила очередь фонарщиков России и Индий). Puis de ceux d'Afrique et d"Europe (затем фонарщиков: „тех“ Африки и Европы). Puis de ceux d'Amérique du Sud (Южной Америки). Puis de ceux d'Amérique du Nord (Северной Америки). Et jamais ils ne se trompaient dans leur ordre d'entrée en scène (и никогда они не ошибались в своем порядке выхода на сцену, f). C'était grandiose (это было грандиозно).


Просмотров 323

Эта страница нарушает авторские права




allrefrs.ru - 2021 год. Все права принадлежат их авторам!