Главная Обратная связь Поможем написать вашу работу!

Дисциплины:

Архитектура (936)
Биология (6393)
География (744)
История (25)
Компьютеры (1497)
Кулинария (2184)
Культура (3938)
Литература (5778)
Математика (5918)
Медицина (9278)
Механика (2776)
Образование (13883)
Политика (26404)
Правоведение (321)
Психология (56518)
Религия (1833)
Социология (23400)
Спорт (2350)
Строительство (17942)
Технология (5741)
Транспорт (14634)
Физика (1043)
Философия (440)
Финансы (17336)
Химия (4931)
Экология (6055)
Экономика (9200)
Электроника (7621)






Car, pour les vaniteux, les autres hommes sont des admirateurs. 6 часть



–Ah oui? dit le petit prince qui ne comprit pas.

–Frappe tes mains l'une contre l'autre, conseilla donc le vaniteux.

Le petit prince frappa ses mains l'une contre l'autre. Le vaniteux salua modestement en soulevant son chapeau.

–Ça c'est plus amusant que la visite du roi, se dit en lui même le petit prince. Et il recommença de frapper ses mains l'une contre l'autre. Le vaniteux recommença de saluer en soulevant son chapeau.

 

Après cinq minutes d'exercice (после пяти минут упражнения, f) le petit prince se fatigua de la monotonie du jeu (утомился монотонностью игры):

–Et, pour que le chapeau tombe (а чтобы шляпа упала), demanda-t-il (спросил он), que faut-il faire (что нужно делать)?

Mais le vaniteux ne l'entendit pas (но честолюбец его не услышал: entendre). Les vaniteux n'entendent jamais que des louanges (честолюбцы никогда не слышат /ничего,/ кроме похвал: une louange; louer – хвалить).

–Est-ce que tu m'admires vraiment beaucoup (ты действительно очень сильно восхищаешься мной)? demanda-t-il au petit prince (спросил он маленького принца).

–Qu'est-ce que signifie admirer (что значит восхищаться)?

–Admirer signifie reconnaître (означает признавать) que je suis l'homme le plus beau (что я человек самый красивый), le mieux habillé (лучше всех одетый = самый нарядный), le plus riche et le plus intelligent de la planète (самый богатый и самый умный на планете: „планеты“).

–Mais tu es seul sur ta planète (но ты один на твоей планете)!

–Fais-moi ce plaisir (сделай мне это удовольствие = одолжение, милость). Admire-moi quand même (восхищайся мной все-таки)!

–Je t'admire (я восхищаюсь тобой), dit le petit prince (сказал маленький принц), en haussant un peu les épaules (пожав немного плечами: „подняв немного плечи“: une épaule), mais en quoi (но чем) cela peut-il bien t'intéresser (это может тебя заинтересовать, быть тебе интересным = тебе-то что от этого)?

Et le petit prince s'en fut (ушел, улетел /оттуда/).



"Les grandes personnes sont décidément (взрослые решительно, определенно: déciderрешать, определять) bien bizarres (весьма странные)", se dit-il simplement en lui-même (сказал он просто самому себе: „в самом себе“) durant son voyage (во время своего путешествия).

 

Après cinq minutes d'exercice le petit prince se fatigua de la monotonie du jeu:

–Et, pour que le chapeau tombe, demanda-t-il, que faut-il faire?

Mais le vaniteux ne l'entendit pas. Les vaniteux n'entendent jamais que des louanges.

–Est-ce que tu m'admires vraiment beaucoup? demanda-t-il au petit prince.

–Qu'est-ce que signifie admirer?

–Admirer signifie reconnaître que je suis l'homme le plus beau, le mieux habillé, le plus riche et le plus intelligent de la planète.

–Mais tu es seul sur ta planète!

–Fais-moi ce plaisir. Admire-moi quand même!

–Je t'admire, dit le petit prince, en haussant un peu les épaules, mais en quoi cela peut-il bien t'intéresser?

Et le petit prince s'en fut.

"Les grandes personnes sont décidément bien bizarres", se dit-il simplement en lui-même durant son voyage.

 

XII

 

La planète suivante était habitée par un buveur (на следующей планете жил пьяница; boire – пить). Cette visite fut très courte (это посещение было очень коротким) mais elle plongea le petit prince dans une grande mélancolie (но он погрузил маленького принца в большую меланхолию):



–Que fais-tu là (что ты здесь делаешь)? dit-il au buveur (сказал он пьянице), qu'il trouva (которого он нашел) installé en silence devant une collection de bouteilles vides (расположившимся в тишине, m перед коллекцией пустых бутылок: une bouteille) et une collection de bouleilles pleines (полных).

–Je bois, répondit le buveur (я пью, ответил пьяница), d'un air lugubre (с мрачным видом).

–Pourquoi bois-tu (почему, отчего ты пьешь)? lui demanda le petit prince (спросил у него маленький принц).

–Pour oublier (чтобы забыть), répondit le buveur.

–Pour oublier quoi (что)? s'enquit (осведомился) le petit prince qui déjà le plaignait (который уже его жалел).

–Pour oublier que j'ai honte (что мне стыдно: „что я имею стыд, f“), avoua le buveur en baissant la tête (признался пьяница, опуская голову).

–Honte de quoi (стыд чего)? s'informa (осведомился) le petit prince qui désirait le secourir (который желал его спасти).

–Honte de boire (стыдно, что пью)! acheva le buveur (закончил /объяснение/ пьяница) qui s'enferma (который закрылся) définitivement (окончательно) dans le silence (в молчании).

Et le petit prince s'en fut (отправился оттуда), perplexe (растерянный, недоумевающий).

"Les grandes personnes sont décidément très très bizarres (взрослые решительно, определенно весьма странные)", se disait-il en lui-même durant le voyage (говорил он самому себе во время путешествия).

 

La planète suivante était habitée par un buveur. Cette visite fut très courte mais elle plongea le petit prince dans une grande mélancolie:



 

–Que fais-tu là? dit-il au buveur, qu'il trouva installé en silence devant une collection de bouteilles vides et une collection de bouleilles pleines.

–Je bois, répondit le buveur, d'un air lugubre.

–Pourquoi bois-tu? lui demanda le petit prince.

–Pour oublier, répondit le buveur.

–Pour oublier quoi? s'enquit le petit prince qui déjà le plaignait.

–Pour oublier que j'ai honte, avoua le buveur en baissant la tête.

–Honte de quoi? s'informa le petit prince qui désirait le secourir.

–Honte de boire! acheva le buveur qui s'enferma définitivement dans le silence.

Et le petit prince s'en fut, perplexe.

"Les grandes personnes sont décidément très très bizarres", se disait-il en lui-même durant le voyage.

 

XIII

 

La quatrième planète était celle du businessman (четвертая планета была планетой делового человека). Cet homme était si occupé (этот человек был так занят) qu'il ne leva même pas la tête (что он даже не поднял голову) à l'arrivée du petit prince (при прибытии маленького принца; arriver – прибывать).

–Bonjour, lui dit celui-ci (добрый день, сказал ему тот). Votre cigarette est éteinte (ваша сигарета погасла: éteindre – тушить, гасить).

–Trois et deux font cinq (три да два – пять: „делают пять“). Cinq et sept douze (пять и семь – двенадцать). Douze et trois quinze (двенадцать и три – пятнадцать). Bonjour. Quinze et sept vingt-deux (пятнадцать и семь – двадцать два). Vingt-deux et six vingt-huit (двадцать два и шесть – двадцать восемь). Pas le temps (нет времени) de la rallumer (ее снова зажечь; allumer – зажигать). Vingt-six et cinq trente et un (двадцать шесть и пять – тридцать один). Ouf! Ça fait donc (итого получилось: „это делает, итак“) cinq cent un millions (пятьсот миллионов) six cent vingt-deux mille (шестьсот двадцать две тысячи) sept cent trente et un (семьсот тридцать один).

–Cinq cents millions de quoi (пятьсот миллионов чего)?

–Hein (а)? Tu es toujours là (ты все еще здесь)? Cinq cent un million de... je ne sais plus (я больше не знаю = забыл: savoir)... J'ai tellement de travail (у меня столько работы, m)! Je suis sérieux (я серьезный), moi (я-то), je ne m'amuse pas à des balivernes (меня не развлекают = не привлекают, не нравятся пустяки, бредни, вздор)! Deux et cinq sept (два и пять – семь)...

–Cinq cent millions de quoi? répéta le petit prince (повторил маленький принц) qui jamais de sa vie (который никогда в своей жизни) n'avait renoncé à une question (не отступался от вопроса), une fois qu'il l'avait posée (раз он его задал, стоило ему его задать один раз).

 

La quatrième planète était celle du businessman. Cet homme était si occupé qu'il ne leva même pas la tête à l'arrivée du petit prince.

 

–Bonjour, lui dit celui-ci. Votre cigarette est éteinte.

–Trois et deux font cinq. Cinq et sept douze. Douze et trois quinze. Bonjour. Quinze et sept vingt-deux. Vingt-deux et six vingt-huit. Pas le temps de la rallumer. Vingt-six et cinq trente et un. Ouf! Ça fait donc cinq cent un millions six cent vingt-deux mille sept cent trente et un.

–Cinq cents millions de quoi?

–Hein? Tu es toujours là? Cinq cent un millions de... je ne sais plus... J'ai tellement de travail! Je suis sérieux, moi, je ne m'amuse pas à des balivernes! Deux et cinq sept...

–Cinq cent millions de quoi? répéta le petit prince qui jamais de sa vie n'avait renoncé à une question, une fois qu'il l'avait posée.

 

Le businessman leva la tête (поднял голову):

–Depuis cinquante-quatre ans que j'habite cette planète-ci (вот уже пятьдесят четыре года как я живу на вот этой планете: depuis – с /какого-либо времени/), je n'ai été dérangé (мне не мешали) que trois fois (как только три раза: une fois). La première fois ç'a été (в первый раз это было), il y a vingt-deux ans (двадцать два года тому назад), par un hanneton qui était tombé (майским жуком, который упал) Dieu sait d'où (Бог знает откуда). Il répandait un bruit épouvantable (он распространял ужасный шум: épouvanter – пугать, приводить в ужас), et j'ai fait quatre erreurs dans une addition (и я сделал четыре ошибки в сложении: une erreur; errer – блуждать; заблуждаться). La seconde fois ç'a été (во второй раз это было), il y a onze ans (одиннадцать лет назад), par une crise de rhumatisme (приступом ревматизма). Je manque d'exercice (мне не хватает, недостает движения: „упражнения“). Je n'ai pas le temps de flâner (у меня нет времени прогуливаться, разгуливать). Je suis sérieux, moi. La troisième fois... la voici (третий раз – вот он)! Je disais donc (итак, я говорил) cinq cent un millions (пятьсот один миллион)...

–Millions de quoi?

Le businessman comprit qu'il n'était point (понял, что вовсе не было) d'espoir de paix (надежды на покой, f):

–Millions de ces petites choses (этих маленьких штучек: „вещей“) que l'on voit (которых видишь, которые видны) quelquefois dans le ciel (иногда в небе).

–Des mouches (мухи: une mouche)?

–Mais non (да нет же: „но нет“), des petites choses qui brillent (которые блестят, сияют).

–Des abeilles (пчелы: une abeille)?

–Mais non. Des petites choses dorées (золотистые) qui font rêvasser les fainéants (которые заставляют: „делают“ мечтать по-пустому, фантазировать бездельников: faire – делать + un néant – небытие, ничто; rêver – мечтать). Mais je suis sérieux, moi! Je n'ai pas le temps de rêvasser (у меня нет времени предаваться пустым мечтам).

–Ah! des étoiles (звезды: une étoile)?

–C'est bien ça (вот-вот, вот именно, точно). Des étoiles.

 

Le businessman leva la tête:

–Depuis cinquante-quatre ans que j'habite cette planète-ci, je n'ai été dérangé que trois fois. La première fois ç'a été, il y a vingt-deux ans, par un hanneton qui était tombé Dieu sait d'où. Il répandait un bruit épouvantable, et j'ai fait quatre erreurs dans une addition. La seconde fois ç'a été, il y a onze ans, par une crise de rhumatisme. Je manque d'exercice. Je n'ai pas le temps de flâner. Je suis sérieux, moi. La troisième fois... la voici! Je disais donc cinq cent un millions...

–Millions de quoi?

Le businessman comprit qu'il n'était point d'espoir de paix:

–Millions de ces petites choses que l'on voit quelquefois dans le ciel.

–Des mouches?

–Mais non, des petites choses qui brillent.

–Des abeilles?

–Mais non. Des petites choses dorées qui font rêvasser les fainéants. Mais je suis sérieux, moi! Je n'ai pas le temps de rêvasser.

–Ah! des étoiles?

–C'est bien ça. Des étoiles.

 

–Et que fais-tu de cinq cent millions d'étoiles (а что ты делаешь с пятьюстами миллионами звезд)?

–Cinq cent un millions six cent vingt-deux mille (шестьсот двадцать две тысячи) sept cent trente et un (семьсот тридцать одна). Je suis sérieux, moi, je suis précis (я точен).

–Et que fais-tu de ces étoiles (и что ты делаешь с этими звездами)?

–Ce que j'en fais (что я с ними делаю)?

–Oui (да).

–Rien (ничего). Je les possède (я ими владею).

–Tu possèdes les étoiles (ты владеешь звездами)?

–Oui.

–Mais j'ai déjà vu un roi qui (но я уже видел короля, который)...

–Les rois ne possèdent pas (короли не владеют). Ils "règnent" sur (они царят над: regner – править). C'est très différent (это совсем другое дело: „это очень разное“).

–Et à quoi cela te sert-il (а зачем тебе нужно: „чему это служит“: servir) de posséder les étoiles (владеть звездами)?

–Ça me sert à être riche (чтобы быть богатым: „это мне служит, чтобы быть богатым“).

–Et à quoi cela te sert-il d'être riche?

–A acheter d'autres étoiles (чтобы купить другие звезды), si quelqu'un en trouve (если кто-нибудь их найдет).

"Celui-là (вот этот)", se dit en lui-même le petit prince (себе сказал в самом себе = подумал маленький принц), "il raisonne un peu (он рассуждает немного = почти) comme mon ivrogne (как мой пьяница; ivre – пьяный)".

 

–Et que fais-tu de cinq cent millions d'étoiles?

–Cinq cent un millions six cent vingt-deux mille sept cent trente et un. Je suis sérieux, moi, je suis précis.

–Et que fais-tu de ces étoiles?

–Ce que j'en fais?

–Oui.

–Rien. Je les possède.

–Tu possèdes les étoiles?

–Oui.

–Mais j'ai déjà vu un roi qui...

–Les rois ne possèdent pas. Ils "règnent" sur. C'est très différent.

–Et à quoi cela te sert-il de posséder les étoiles?

–Ça me sert à être riche.

–Et à quoi cela te sert-il d'être riche?

–A acheter d'autres étoiles, si quelqu'un en trouve.

"Celui-là", se dit en lui-même le petit prince, "il raisonne un peu comme mon ivrogne".

 

Cependant il posa encore des questions (тем не менее он задал еще вопросы):

–Comment peut-on posséder les étoiles (как можно владеть звездами)?

–A qui sont-elles (чьи они)? riposta (возразил), grincheux (ворчливо), le businessman.

–Je ne sais pas (я не знаю). A personne (ничьи: „ни кому /не принадлежат/»).

–Alors elles sont à moi (тогда они мои), car j'y (потому что я об этом) ai pensé le premier (подумал первый).

–Ça suffit (этого достаточно: suffir)?

–Bien sûr (конечно). Quand tu trouves un diamant (когда ты найдешь алмаз) qui n'est à personne (который ничей, не принадлежит никому), il est à toi (он твой). Quand tu trouves une île (остров) qui n'est à personne, elle est à toi (он твой). Quand tu as une idée le premier (когда ты имеешь идею первым), tu la fais breveter (ты ее патентуешь; le brevet – свидетельство; патент): elle est à toi. Et moi je possède les étoiles (а я владею звездами), puisque jamais personne avant moi (потому что никогда никто до меня) n'a songé (не догадался = никому не пришло в голову; un songe – сновидение; мечта) à les posséder (ими владеть).

–Ça c'est vrai, dit le petit prince (это правда, сказал маленький принц). Et qu'en fais-tu (а что ты с ними делаешь)?

–Je les gère (я ими управляю, распоряжаюсь). Je les compte (я их считаю) et je les recompte (и я их пересчитываю), dit le businessman. C'est difficile (это трудно). Mais je suis un homme sérieux!

 

Cependant il posa encore des questions:

–Comment peut-on posséder les étoiles?

–A qui sont-elles? riposta, grincheux, le businessman.

–Je ne sais pas. A personne.

–Alors elles sont à moi, car j'y ai pensé le premier.

–Ça suffit?

–Bien sûr. Quand tu trouves un diamant qui n'est à personne, il est à toi. Quand tu trouves une île qui n'est à personne, elle est à toi. Quand tu as une idée le premier, tu la fais breveter: elle est à toi. Et moi je possède les étoiles, puisque jamais personne avant moi n'a songé à les posséder.

–Ça c'est vrai, dit le petit prince. Et qu'en fais-tu?

–Je les gère. Je les compte et je les recompte, dit le businessman. C'est difficile. Mais je suis un homme sérieux!

 

Le petit prince n'était pas satisfait encore (маленький принц еще не был удовлетворен; satisfaire – удовлетворять).

–Moi, si je possède un foulard (я владею /шелковым шейным/ платком), je puis le mettre autour de mon cou (я могу повязать: „расположить“ его вокруг моей шеи) et l'emporter (и унести его). Moi, si je possède une fleur (я владею цветком), je puis cueillir ma fleur (я могу сорвать мой цветок: cueillir – собирать, рвать, срывать) et l'emporter. Mais tu ne peux pas cueillir les étoiles (но ты не можешь сорвать, собрать звезды)!

–Non, mais je puis les placer en banque (но я могу положить их в банк’ f).

–Qu'est-ce que ça veut dire (как это, что это значит: „что это хочет сказать“)?

–Ça veut dire que j'écris (это значит, что я пишу: écrire) sur un petit papier (на маленькой бумажке) le nombre de mes étoiles (число, количество моих звезд). Et puis j'enferme à clef (а потом я запираю на ключ, f) ce papier-là (эту вот бумажку) dans un tiroir (в ящике).

–Et c'est tout (и это все)?

–Ça suffit (этого достаточно: „это является достаточным“)!

"C'est amusant (это забавно)", pensa le petit prince (подумал маленький принц). "C'est assez poétique (это довольно поэтично). Mais ce n'est pas très sérieux (но это не очень серьезно)."

Le petit prince avait sur les choses sérieuses (имел о серьезных вещах) des idées très différentes des idées des grandes personnes (идеи, очень отличные от идей взрослых людей).

–Moi, dit-il encore (я, сказал он еще раз), je possède une fleur que j'arrose tous les jours (владею цветком, который поливаю каждый день: „все дни“). Je possède trois volcans que je ramone toutes les semaines (я владею тремя вулканами, которые я прочищаю каждую неделю: „все недели“: une semaine). Car je ramone aussi celui (поскольку я прочищаю также тот) qui est éteint (который потух, потухший). On ne sait jamais (на всякий случай: „никогда не знаешь“). C'est utile à mes volcans (это полезно моим вулканам), et c'est aussi utile à ma fleur (и это также полезно моему цветку), que je les possède (что я ими владею). Mais tu n'es pas utile aux étoiles (но ты не полезен звездам)...

Le businessman ouvrit la bouche (открыл рот) mais ne trouva rien à répondre (но не нашел ничего ответить = не нашелся, что ответить), et le petit prince s'en fut (и маленький принц отправился оттуда /дальше/).

"Les grandes personnes sont décidément tout à fait extraordinaires (взрослые решительно действительно странные)", se disait-il simplement en lui même durant son voyage (говорил он себе просто во время своего путешествия).

 

Le petit prince n'était pas satisfait encore.

–Moi, si je possède un foulard, je puis le mettre autour de mon cou et l'emporter. Moi, si je possède une fleur, je puis cueillir ma fleur et l'emporter. Mais tu ne peux pas cueillir les étoiles!

–Non, mais je puis les placer en banque.

–Qu'est-ce que ça veut dire?

–Ça veut dire que j'écris sur un petit papier le nombre de mes étoiles. Et puis j'enferme à clef ce papier-là dans un tiroir.

–Et c'est tout?

–Ça suffit!

"C'est amusant", pensa le petit prince. "C'est assez poétique. Mais ce n'est pas très sérieux."

Le petit prince avait sur les choses sérieuses des idées très différentes des idées des grandes personnes.

–Moi, dit-il encore, je possède une fleur que j'arrose tous les jours. Je possède trois volcans que je ramone toutes les semaines. Car je ramone aussi celui qui est éteint. On ne sait jamais. C'est utile à mes volcans, et c'est aussi utile à ma fleur, que je les possède. Mais tu n'es pas utile aux étoiles...

Le businessman ouvrit la bouche mais ne trouva rien à répondre, et le petit prince s'en fut.

"Les grandes personnes sont décidément tout à fait extraordinaires", se disait-il simplement en lui même durant son voyage.

 

XIV

 

La cinquième planète était très curieuse (пятая планета была очень занятная, любопытная). C'était la plus petite de toutes (это была самая маленькая из всех). Il y avait là (там имелось) juste (точно, только-только) assez de place (достаточно места, m) pour loger un réverbère (чтобы разместить фонарь) et un allumeur de réverbères (и фонарщика: „зажигателя фонарей“). Le petit prince ne parvenait pas (маленький принц не мог, у него не получалось: parvenir) à s'expliquer (объяснить себе) à quoi pouvaient servir (чему могли служить = зачем нужны), quelque part dans le ciel (где-то в небе), sur une planète sans maison, ni population (на планете, где нет ни домов: „без домa“, ни жителей), un réverbère et un allumeur de réverbères (фонарь и фонарщик). Cependant il se dit en lui-même (тем не менее он себе сказал в самом себе = подумал):

– Peut-être bien (весьма может быть) que cette homme est absurde (что этот человек нелеп). Cependant il est moins absurde que le roi (однако он менее нелеп, чем король), que le vaniteux, que le businessman et que le buveur (чем честолюбец, делец и пьяница). Au moins (по меньшей мере) son travail a-t-il un sens (его труд, его работа имеет смысл). Quand il allume son réverbère (когда он зажигает свой фонарь), c'est comme s'il faisait naître (это как если бы он давал: „делал“ родиться) une étoile de plus (еще одну звезду: „одной звездой больше“), ou une fleur (или /еще/ один цветок). Quand il éteint son réverbère (когда он гасит свой фонарь), ça endort la fleur ou l'étoile (это усыпляет цветок или звезду; dormir – спать; endormir – усыплять; s'endormir – зысыпать). C'est une occupation très jolie (это занятие очень милое: „красивое“). C'est véritablement utile (это действительно полезно; une vérité – истина) puisque c'est joli (потому что это красиво).

 

La cinquième planète était très curieuse. C'était la plus petite de toutes. Il y avait là juste assez de place pour loger un réverbère et un allumeur de réverbères. Le petit prince ne parvenait pas à s'expliquer à quoi pouvaient servir, quelque part dans le ciel, sur une planète sans maison, ni population, un réverbère et un allumeur de réverbères. Cependant il se dit en lui-même:

– Peut-être bien que cette homme est absurde. Cependant il est moins absurde que le roi, que le vaniteux, que le businessman et que le buveur. Au moins son travail a-t-il un sens. Quand il allume son réverbère, c'est comme s'il faisait naître une étoile de plus, ou une fleur. Quand il éteint son réverbère, ça endort la fleur ou l'étoile. C'est une occupation très jolie. C'est véritablement utile puisque c'est joli.

 

Lorsqu'il aborda la planète (когда он достиг планеты: aborder – высаживаться, причаливать, приставать /к берегу/) il salua respectueusement l'allumeur (он почтительно поприветствовал фонарщика):

–Bonjour (добрый день). Pourquoi viens-tu d'éteindre ton réverbère (почему ты только что погасил твой фонарь)?

–C'est la consigne (это /такова/ инструкция, таковы правила), répondit l'allumeur (ответил фонарщик). Bonjour.

–Qu'est ce la consigne (что за инструкция)?

–C'est d'éteindre mon réverbère (гасить мой фонарь). Bonsoir (добрый вечер).

Et il le ralluma (и он его снова зажег).

–Mais pourquoi viens-tu de le rallumer (но почему ты его опять зажег)?

–C'est la consigne, répondit l'allumeur.

–Je ne comprends pas, dit le petit prince (я не понимаю, сказал маленький принц).

–Il n'y a rien à comprendre (тут нечего понимать), dit l'allumeur. la consigne c'est la consigne (правило есть правило). Bonjour.

Et il éteignit son réverbère.

 

Lorsqu'il aborda la planète il salua respectueusement l'allumeur:

–Bonjour. Pourquoi viens-tu d'éteindre ton réverbère?

–C'est la consigne, répondit l'allumeur. Bonjour.

–Qu'est ce la consigne?

–C'est d'éteindre mon réverbère. Bonsoir.

Et il le ralluma.

–Mais pourquoi viens-tu de le rallumer?

–C'est la consigne, répondit l'allumeur.

–Je ne comprends pas, dit le petit prince.

–Il n'y a rien à comprendre, dit l'allumeur. la consigne c'est la consigne. Bonjour.

Et il éteignit son réverbère.

 

Puis il s'épongea le front (затем он вытер себе лоб; une éponge - губка) avec un mouchoir à carreaux rouges (платком в красную клетку; un carreau – квадратик; клетка).


Просмотров 276

Эта страница нарушает авторские права




allrefrs.ru - 2021 год. Все права принадлежат их авторам!